SsangYong X200 : tenter d’avoir un avenir — онлайн

SsangYong X200 : tenter d'avoir un avenir - Leblogauto.com Статьи

SsangYong X200 sketch

SsangYong Motor Company (SMC) dévoile les premiers croquis de sa prochaine génération de SUV le X200 (nom provisoire). Il porte en lui les gènes de la « vision du design et de la philosophie nouvellement créés ».

L’histoire de SsangYong est loin du long fleuve tranquille. Lancée en 1988 (*), la marque automobile sud-coréenne a déjà changé 3 fois de main : Daewoo en 1997, SAIC en 2004 (après des années de tangage), et enfin Mahindra-Mahindra en 2011. Mahindra-Mahindra a décidé de jeter l’éponge, pour autant, le constructeur continue de créer des véhicules et de se rêver un avenir.

Pour le coup, fini les SUV qui ont tous le même profil comme le Rexton II, le Korando IV ou le Tivoli (modèles vendus en France). Ici, SsangYong a une vision de son avenir en…regardant le passé. Il a de l’allure ce X200. Il ressemble à une Jeep modernisée. En fait, ce n’est qu’un retour des choses puisque le premier Korando (marque Keohwa à l’époque) était une Jeep CJ-7 sous licence.

Jeep ou Land Rover, au choix

Ici, le but est de suggérer « la puissance par la robustesse » (sic.) à travers un dessin trapu. D’ailleurs, SsangYong fait directement référence au Korando de 1983. Ce X200 ne donnera peut-être pas directement lieu à un véhicule de série (le Korando actuel datant de 2019). Mais, l’esprit de son dessin sera décliné pour les prochains véhicules. Faire moins SUV et plus 4×4. Joli programme.

Le futur de SsangYong passe par le projet J100, une compacte électrique, ainsi que le X200. Tous deux reprendront les gimmicks de style présentés ici. La J100 a été en partie dévoilée il y a quelques semaines et fait beaucoup plus moderne que ce X200. SsangYong lorgne côté look à la fois sur les premières Jeep, mais aussi sur les Land Rover du compatriote de Mahindra-Mahindra, Tata Motors.

Lee Kang, le patron du centre de design de SsangYong Motor : « Nous avons réinterprété notre vision de notre futur design et notre philosophie de produit en nous appuyant fortement sur notre héritage unique. Avec les prochains modèles J100 et X200, nous avons tracé une ligne dans le sable en termes de design, et tout à partir de ce point suivra cette nouvelle direction du design de la marque. C’est une période très excitante pour SsangYong qui s’appuiera sur l’histoire et l’héritage de ses dessins de SUV uniques et distinctement authentiques pour impressionner ses futurs clients ».

Notre avis, par leblogauto.com

Réussir à conjuguer dessin de « vrai » 4×4 barroudeur et motorisations dites vertueuses c’est une sacrée gageure. SsangYong propose en tous les cas deux croquis plutôt sympathiques avec la J100 et ce X200. Il y a largement de quoi aller chercher sur les terres des Jeep, Land Rover, et autre 4×4 modernes.

SsangYong continue en revanche de regarder chez les petits copains pour le style de ses voitures. Le 3e Korando regardait vers le Nissan Qashqai, la 4e génération chez Toyota. Au moins, avec le X200, il y a l’excuse du premier Korando pour le look de Jeep.

En revanche, SsangYong n’a pas son avenir assuré puisque Mahindra-Mahindra a décidé de réduire sa participation à 25% seulement et de laisser le fonds HAAH Automotive libre de reprendre le bébé. Ce futur a donc l’air sympathique, mais il s’écrit pour le moment en pointillés.

Notes

(*) Ha Dong-hwan Motor Workshop (1954) et Dongbang Motor Co (1962) ont fusionné en 1963 pour donner la Ha Dong-hwan Motor Co. Devenue Dong-A Motor en 1977, la société rachète Keohwa qui a lancé en 1983 le Korando, une Jeep sous licence. Dong-A est rachetée par le chaebol SsangYong Group en 1986.

ГИБДД-ДПС.РФ