Faurecia, Air Liquide à la tête du Conseil national de l’hydrogène — онлайн

Faurecia, Air Liquide à la tête du Conseil national de l'hydrogène - Leblogauto.com

Le gouvernement a annoncé lundi le lancement d’un Conseil national de l’hydrogène, composé d’une quinzaine d’acteurs industriels et institutionnels. Il sera chargé de « contribuer » au déploiement en France de l’hydrogène décarboné.

Création du national de l’hydrogène en vue d’améliorer les échanges

Le nouveau Conseil national de l’hydrogène qui sera mis en place devra « structurer les échanges entre l’État et les parties prenantes, en particulier les filières industrielles, et mesurer le bon déroulement des actions prévues pour identifier, le cas échéant, les éventuels freins », expliquent les ministères de l’Economie, de la Transition écologique et de la Recherche.

Un Conseil constitué d’industriels spécialistes du secteur

Parmi les membres du Conseil figurent des industriels spécialistes du secteur (Laurent Carme, directeur général de McPhy), des groupes énergétiques (le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy, la directrice générale d’Engie Catherine MacGregor, celle du Carbon Neutrality Business de Total Gabrielle Gauthey).

Il intégrera également le président d’ArcelorMittal France Philippe Darmayan, représentant le Comité Stratégique de Filière Mines et Métallurgie et Patrick Koller, directeur général de l’équipementier Faurecia qui représentera le secteur automobile.

François Jacq, administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) représentera le domaine de la recherche.

Patrick Koller (Faurecia) et Benoît Potier, PDG d’Air Liquide et co-président du Conseil mondial de l’hydrogène coprésideront l’instance.

Faurecia partenaire de Hyundai dans l’hydrogène

En février dernier, Faurecia a remporté auprès de Hyundai un « important contrat » selon ses propres termes. Ce dernier porte sur la livraison de système de stockage à hydrogène pour des véhicules électriques à piles à combustible.

L’équipementier automobile fournira l’intégralité du système de stockage à hydrogène, comprenant notamment 10 000 réservoirs. Le gaz sera produit dans son centre d’expertise mondial dédié à cette technologie à Bavans, en France. La première livraison est prévue pour 2021.

Sur une période de quatre ans, Faurecia équipera environ 1 600 poids lourds Hyundai. Lesquels seront par la suite livrés en Suisse à Hyundai Hydrogen Mobility, une coentreprise récemment créée par Hyundai et H2 Energy dans le but de devenir le fer-de-lance de la mobilité hydrogène en Europe.

Michelin : nouveau bidendum gonflé à l’hydrogène avec Faurecia

Autre élément notable : Michelin mise désormais sur l’hydrogène, via le projet porté par HymPulsion, créé en partenariat avec Engie. Début 2019, Michelin a racheté Symbio puis a créé, la même année, une co-entreprise avec Faurecia autour de Symbio, “ A Faurecia Michelin Hydrogen Company ”.

Lors de l’assemblée générale des actionnaires 2020, les dirigeants de Michelin ont réaffirmé leur conviction que l’hydrogène faisait partie des solutions menant à une mobilité plus écologiquement correcte.

« Le secteur du transport est au cœur de trois défis majeurs : améliorer la qualité de l’air, réduire les émissions de CO et favoriser la transition énergétique. Aujourd’hui, la mobilité hydrogène est la solution indispensable pour relever ces trois défis de façon simultanée » affirme Michelin.
Selon le groupe, la technologie hydrogène jouera un rôle clé pour pouvoir développer en masse les véhicules électriques et atteindre à terme une mobilité zéro émission.

« A l’horizon 2030, le pneumatique devrait représenter 70% d’un groupe qui aura significativement grandi par ailleurs », avait indiqué dit Florent Menegaux en juillet dernier au journal le Echos. Ajoutant que les autres activités devraient à terme représenter 30%.

Première réunion du Conseil courant janvier

Ce Conseil se réunira dans le cadre du Conseil national de l’industrie. Il associera les Régions de France, et devrait se tenir pour la première fois courant janvier.

La France prévoit d’investir 7 milliards d’euros dans l’hydrogène d’ici 2030

La France a prévu d’investir 7 milliards d’euros d’ici 2030 dans le secteur pour doper l’émergence d’une filière française de l’hydrogène décarboné. 2 milliards d’euros devraient être injectés d’ici 2022 dans le cadre du plan de relance mis en œuvre pour redresser l’économie suite aux difficultés engendrées par la crise du Covid-19.

Le gouvernement souhaite ainsi accélérer la maîtrise technologique des composants de la chaîne de valeur et favoriser un passage rapide à l’échelle industrielle permettant une baisse des coûts de production.

Un hydrogène massivement produit à partir d’énergies fossiles en France à l’heure actuelle

Quelque 880 000 tonnes d’hydrogène industriel ont été produites en France en 2020, utilisées notamment pour le raffinage pétrolier ou la fabrication d’engrais chimiques.

Reste que selon France Hydrogène, cet hydrogène est à 95% issu d’énergies fossiles. À l’horizon 2030, la filière vise 1,35 million de tonnes, pour des usages étendus et décarbonées à 52% (issues d’énergies renouvelables, voire nucléaire ou fossile avec capture du carbone).

Notre avis, par leblogauto.com

Espérons que ce nouveau Conseil ne soit pas juste un nouveau coup de comm’ et que des mesures et projets concrets puissent en découler.

Le fait que l’instance soit co-présidée par Patrick Koller et Benoit Potier, respectivement directeur général de Faurecia et PDG du groupe Air Liquide, devraient permettre d’aboutir à des projets rapidement opérationnels.

Sources : AFP, www.ecologie.gouv.fr

#гибдд #гибддрб #гибдд_рб #гибддвладивостока #гибдд39 #гибдд63 #гибдд05 #гибддкбр #гибддуфа #гибдд38 #гибдд24 #гибдд03 #гибддиркутск #гибдд21 #гибддреспубликибашкортостан #гибддрт #гибддказань #гибдд07 #гибддсамара #гибддпермь #гибддмосквы #авто #авторы #автомобили #автовинил #автотюнинг #автомобиль #автолюбитель #автолук #авточехлы #авторадио #бизнес

ВВЕРХ
Enable referrer and click cookie to search for pro webber