40e et dernier exemplaire produit pour la Bugatti Divo — онлайн

40e et dernier exemplaire produit pour la Bugatti Divo - Leblogauto.com Статьи

Divo

Une page se tourne pour Bugatti, qui a assemblé le 40e et dernier exempaire de la Divo qui avait été présentée au Concours d’Élégance de Pebble Beach en août 2018. Un ultime chef d’oeuvre qui fait un clin d’oeil sportif et historique.

Une Chiron qui tourne bien

La Bugatti Divo se démarquait de la Chiron dont elle était issue, tant sur le plan visuel que technique par un design plus affirmé et un comportement plus agile et sportif. « conçue pour les virages », dixit le président Stéphane Winkelmann, elle profitait de la propulsion assurée par l’emblématique moteur W16 de 8,0 litres développant 1 500 ch,  alimenté par la prise d’air NACA Air Duct avec son aileron central sur le toit. La Divo a hérité son nom du pilote français Albert Divo, qui a remporté en 20 ans une multitude de victoires pour Bugatti, dont six Grand Prix et deux fois la Targa Florio. C’est pour lui rendre hommage ainsi qu’au siège français de la marque à Molsheim, que le drapeau français orne la Divo sur les ailes avant gauche et droite.

Le prix de l’exclusivité absolue

Avec un prix de base de cinq millions d’euros, la Divo était alors modèle le plus cher de Bugatti, avant d’être battue en 2019 par la Centodieci (10 exemplaires à 8 millions pièce) puis, la même année, par la Voiture Noire, modèle unique à 11 millions d’euros.

Chacun des 40 modèles a poussé loin la notion de personnalisation, de nombreux clients ayant opté pour une finition unique au niveau des couleurs et des matériaux comme la peinture, le cuir et les broderies. Nous avions d’ailleurs évoqué il y a peu une Chiron Hermès.

Clin d’oeil à l’EB 110

L’ultime n’échappe pas à la règle avec une teinte dénommée « Bugatti EB 110 LM Blue » qui rappelle la dernière voiture de course officielle de Bugatti au Mans, l’EB 110 LM qui avait disputé les 24 heures du Mans 1994 aux mains d’Alain Cudini, Eric Hélary et Jean-Christophe Boullion. C’était à la fois le grand retour de Bugatti en compétition après des décennies d’absence…et la dernière apparition à ce jour. La participation s’était soldée par un abandon après 230 tours parcourus.

40e et dernier exemplaire produit pour la Bugatti Divo - онлайн
l’EB 110 LM

La teinte est associée au « Blue Carbon » pour une touche de modernité et à des jantes en « or métal » qui font un clin d’œil à celles de l’EB 110 LM. L’habitacle se pare des couleurs « French Racing Blue » et « Deep Blue » combinées aux éléments en carbone gris ma, toujours dans l’optique d’allier tradition et modernité. Ça reste quand même de meilleur goût et plus raisonnable que la « Ladybug » et ses 1600 losanges diamantés.40e et dernier exemplaire produit pour la Bugatti Divo - онлайн

40e et dernier exemplaire produit pour la Bugatti Divo - онлайн 40e et dernier exemplaire produit pour la Bugatti Divo - онлайн

Bugatti va désormais se tourner désormais vers l’avenir,  le constructeur « français » ayant été très récemment repris par le croate Rimac pour former l’entité Bugatti-Rimac dont 55% des parts sont détenues par Rimac Group et 45% par Porsche.  On en a parlé ici.

Source et images : Bugatti

ГИБДД-ДПС.РФ